LES HISTOIRES DE CINÉMA FINISSENT MAL, EN GÉNÉRAL

1ER ÉTAPE : LES FILMS D’AUTEURS À LA FRANÇAISE

// 2018 //
15 photos (format 1 : 1,66) + 1 carnet (19 x 25 cm, 53 pages)

Au départ, il y a les mots. Ces mots qui résonnent au détour d’un film, d’un roman ou encore d’une pièce de théâtre. C’est bien connu, les mots font des phrases et les phrases font des histoires. Il va de soi que les vraies histoires sont celles qui convoquent d’une manière ou d’une autre le sentiment amoureux.
Ensuite, il y a les images. Ces images qui font peur quand elles ne font pas rire. Ces clichés qui bouillonnent en nous et que l’on ne peut s’empêcher de vivre à chaque fois que surgit le temps de l’aventure.
Des mots, des images… Le cinéma n’est jamais bien loin. C’est le moment de la projection, c’est le temps de l’amour.